J’ai  marché

 

 

« Souviens-toi que la maîtrise n’est pas tout ; souviens-toi de la partie la plus profonde de toi même, encore indomptée, dont la force est celle de l’instinct ; rappelle-toi que tu saignes, que tu sens et ressens, que tu peux avoir dans ton corps une grâce animale, qu’il y a une élégance, un contrôle, qui ne sont pas imposés par l’esprit sur la nature, mais qui émanent du corps, qui émanent du fait d’être dans le monde, à chaque moment, comme si nous y étions chez nous, comme un animal est chez lui là où il est. »

 

Starhawk, 1982 « Rêver l’obscur »

Parcours

Danseuse, performeuse et pédagogue, j’ai d’abord suivi un cursus universitaire en Sciences avant de me consacrer à la danse. Formée à la danse classique et contemporaine à Lyon et Paris, je me suis également nourrie des nombreuses techniques et des différents univers chorégraphiques rencontrés au cours de séjours à New York, en Australie, à Bruxelles, en Angleterre ou en Europe de l’Est.
Je me suis attachée plus particulièrement à m’approprier les techniques en rapport avec le sol (Flying Low, Piso Movil), qui explorent notre rapport à la gravité, aux flux, aux circulations et aux déplacements (Passing through). Mes différents stages et formations en danse aérienne auprès de la Cie Retouramont m’ont également permis d’aborder sous un autre angle ces rapports au support et à la chute, aussi bien sur les plans verticaux qu’horizontaux.
Aujourd’hui, j’oriente mes recherches et pratiques en vue de questionner les rapports humains, les échanges et les mouvements de flux énergétique, en passant par l’apprentissage d’arts martiaux (Wing Chun, Systema, Wu Dao), du tango, de la danse contact et du yoga.

Parallèlement, j’ai élargi ces interrogations au rapport à l’espace, et notamment à l’espace public, qui permet des relations différentes entre performeurs et spectateurs. J’ai pu expérimenter ces espaces et ces liens, avec la Cie Ex Nihilo, participer à des créations in situ avec la Cie Willi Dorner et je travaille régulièrement avec la Cie de rue Remue Ménage. Par ailleurs, je mène le projet pédagogique et artistique Corps en jeu dans l’espace public, en collaboration avec Céline Auclair, qui invite les danseurs à explorer les potentialités de l’espace urbain.
Après l’obtention en 2010 de mon Diplôme d’Etat de danse contemporaine, je me suis investie dans l’enseignement technique, chorégraphique et de répertoire. J’ai mené également des ateliers d’improvisation et de création. Ces expériences se sont prolongées, en 2014, par la formation d’un collectif de danseurs amateurs avec lequel je mets en place des créations protéiformes.
Mon envie est de produire un art poétique et éthique qui permette de tisser de nouveaux rapports collectifs, impliquant les personnes et leurs environnements.

 

Se mettre au vert, à sa nature, à son essence.

J’ai été éduquée pour faire ce qu’on attendait de moi, ou du moins ce qui collait à l’image qu’on avait créée de moi. Invitée indirectement ou inconsciemment à nier ma propre personne, j’ai finalement donné l’importance aux autres et à leurs besoins, et ai, dans ce contexte, suivi un parcours qui privilégiait le « mieux » à leurs yeux. Sortie de la peur d’être différente de cette image, j’ai pu laisser mes besoins d’échange, de contacts humains et d’écoute s’exprimer, mais surtout l’envie de bouger.

Guidée par ma curiosité, j’ai exploré, expérimenté, éprouvé, des techniques, des approches, des styles ou des perceptions, hors des frontières et sous différents horizons. Chaque jour, à mon rythme, je nourris mon être de mes rencontres, mes découvertes, mes erreurs ou mes doutes et le laisse grandir, s’ouvrir. J’accueille les expériences comme un cadeau et préfère être plutôt que faire, rester présente avec poésie et générosité.

Démarche

J’aime jouer avec tout ce que m’offre la vie,
ma folie douce et enfantine m’emporte,
je vis le présent,
saisit chaque petite chose précieuse qui touche ma sensibilité,
puis laisse toutes ces expériences vivantes et cette poésie envahir mon corps.
Je veux perdre les limites,
propager le corps dans l’espace,
dialoguer par la danse,
tel un vecteur universel en tout lieu.
Je rêve d’un idéal pour créer mon chemin.
Mon élan veut dilater les perceptions,
pour interagir avec les énergies, se jouer des transformations,
il veut tisser des liens,
donner du sens au collectif, impliquant les personnes et les environnements,
pour réinventer le politique,
il veut que tout à chacun se retrouve,
animal, sensible et libre,
et se perde pour juste s’ouvrir.

 

CV à télécharger